La Tortue de Floride, l'une des espèces les plus envahissantes du monde © Amy Baugess

Je protège les milieux contre l’introduction d’espèces exotiques envahissantes

Les espèces exotiques envahissantes sont une menace majeure pour les écosystèmes, en particulier pour les espaces insulaires qui comptent de nombreuses espèces endémiques.

Sur terre et en mer

La Tortue de Floride, l'une des espèces les plus envahissantes du monde © Amy Baugess La Tortue de Floride, l'une des espèces les plus envahissantes du monde © Amy Baugess

Comprendre l'écogeste

Les espèces introduites par l’homme hors de leur territoire d’origine peuvent se développer de manière importante dans leur milieu d’introduction et menacer la biodiversité locale. Certaines espèces peuvent également avoir des conséquences économiques et sanitaires importantes.

Des animaux de compagnie qui s'échappent ou sont lâchés volontairement dans la nature lorsque leurs propriétaires ne souhaitent pas les garder, c'est l'origine de l'introduction de nombreuses espèces animales exotiques aujourd'hui problématiques, par exemple les Tortues de Floride et autres reptiles, les poissons d'aquarium comme le Guppy ou le Poisson-zèbre ou encore des oiseaux comme le Bulbul Orphée ou le Rossignol du Japon.

Des nombreuses espèces végétales importées ont été plantées dans les parcs et les jardins pour leur intérêt esthétique, mais certaines n'ont pas tardé à se disperser largement dans les milieux naturels, et à entrer en compétition avec les espèces végétales locales.

Des règlementations, plus ou moins strictes selon les territoires, existent désormais pour limiter l'introduction d'espèces potentiellement envahissantes, en particulier sur les territoires insulaires.

La Tortue de Floride, considérée comme l'une des 100 espèces les plus envahissantes du monde, est présente en milieu naturel dans quasiment tous les territoires d'outre-mer français (à l'exception de Saint-Pierre et Miquelon, Wallis et Futuna, et les TAAF)

agir

60

espèces sur les 100 considérées comme les plus envahissantes au monde se trouvent en outre-mer

en savoir plus
Poisson-lion (*Pterois volitans*) © Fabien Lefebvre

Poisson-lion (Pterois volitans) © Fabien Lefebvre

Pour limiter l’introduction et la dispersion d’espèces exotiques envahissantes

  • Planter

    Je me renseigne sur les espèces végétales que je souhaite planter dans mon jardin et je privilégie d’utiliser des espèces locales. Je respecte la règlementation sur l'interdiction d'introduction d'espèces sur mon territoire.

  • aquarium

    Je ne vidange pas mon aquarium dans la nature. Les plantes aquatiques et les poissons exotiques peuvent être dangereux pour l’équilibre des cours d’eau.

  • relaché

    Je ne relâche pas mes animaux de compagnie exotiques dans la nature. Certaines espèces sont désormais interdites de détention et nécessitent d’avoir des autorisations.

action

Agir pour la biodiversité

Envie d’agir ? Signalez vos observations depuis votre smartphone ou participez à un programme de sciences participatives !

Iguane endémique des Petites Antilles © Fabien Lefebvre
écogeste suivant

Je respecte la faune sauvage