Iguane endémique des Petites Antilles © Fabien Lefebvre

Je respecte la faune sauvage

Pour ne pas perturber les occupants des milieux naturels, mieux vaut se faire discret et ne pas laisser de traces de son passage.

Sur terre et en mer

Iguane endémique des Petites Antilles © Fabien Lefebvre Iguane endémique des Petites Antilles © Fabien Lefebvre

Comprendre l'écogeste

Observer la faune dans son milieu naturel est une chance et une expérience formidable. Cependant, sur terre comme en mer, déranger un animal peut le mettre en péril en occasionnant un stress important et une dépense d’énergie inutile. Il risque également d’abandonner son nid ou ses petits, se blesser, être plus facilement à la merci d’un prédateur…

Les conséquences sont d’autant plus importantes lorsqu’il s’agit d’espèces très menacées, pour laquelle la survie de chaque individu compte.

L'impact des chiens peut être catastrophique pour la faune sensible des outre-mer, que ce soit par prédation ou par le stress qu'ils occasionnent (poursuite, aboiements, destruction de nids,...). En Nouvelle-Calédonie, ils ont joué un rôle non-négligeable dans le déclin de la population de Cagous. Dans la plupart des espaces protégés, leur présence, même tenus en laisse n'est pas autorisée.

Une tortue en ponte est très sensible au dérangement, cela peut la conduire à abandonner son nid.

agir

17 846

espèces d’outre-mer sont endémiques

en savoir plus
Kaori de forêt, Nouvelle-Calédonie © Mickaël T / CC

Kaori de forêt, Nouvelle-Calédonie © Mickaël T / CC

Pour profiter de la nature sans déranger ses occupants

  • distance

    Je reste à distance des animaux sauvages que je rencontre et je ne cherche pas à les toucher

  • bruits

    Je limite les bruits (cris, musique…) pour que ma présence reste discrète.

  • chien

    Je tiens mon chien en laisse et je respecte la règlementation dans les lieux où sa présence n’est pas autorisée.

  • véto

    Si un animal me parait en détresse, avant toute action, je contacte un professionnel (centre de soin, gestionnaires de réserve) afin de connaitre la démarche la plus adaptée pour lui porter secours.

action

Agir pour la biodiversité

Envie d’agir ? Signalez vos observations depuis votre smartphone ou participez à un programme de sciences participatives !

Jasmin Sessler / Unsplash
écogeste suivant

Je réduis mes déchets et limite ma consommation de plastique