© Fabien Lefebvre

Je préserve la flore sauvage

Préserver la flore, c'est préserver l'équilibre des écosystèmes.

Sur terre

© Fabien Lefebvre

Comprendre l'écogeste

Dans les territoires ultramarins, de nombreuses espèces de plantes sont endémiques et leur répartition est parfois limitée à une très petite zone. Piétinements ou cueillettes intensives peuvent menacer la survie de ces espèces végétales, déjà soumises à de plus importantes pressions : changements climatiques, défrichements pour créer des espaces agricoles, pâturages d’animaux domestiques, incendies…

Attention également aux plantes exotiques envahissantes : certaines plantes peuvent se développer à partir de très petits fragments et les très petites graines de certaines espèces peuvent facilement se coincer dans les chaussures ! C’est pourquoi les gestionnaires prennent d’importantes précautions lorsqu'ils mettent en place des opérations d’éradication de ces espèces.

256 espèces de végétaux sont menacées en Guadeloupe

agir

85 %

du territoire d’outre-mer est occupé par des forêts

en savoir plus
Forêt tropicale humide, Montagne Trésor, Guyane  © Guillaume Feuillet

Forêt tropicale humide, Montagne Trésor, Guyane © Guillaume Feuillet

Pour profiter des espaces naturels sans impacter la flore

  • balisage

    Je ne sors pas des sentiers balisés, ils sont là pour me permettre de ne pas abimer les milieux.

  • protection

    Je ne cueille pas de plantes sauvages, il peut s’agir d’espèces fragiles et protégées. Si je souhaite prélever des plantes, je me renseigne d’abord sur la règlementation et les espèces protégées.

  • nettoyer

    Je nettoie mes chaussures et mon matériel de randonnée régulièrement pour ne pas disséminer d’espèces envahissantes.

action

Agir pour la biodiversité

Envie d’agir ? Signalez vos observations depuis votre smartphone ou participez à un programme de sciences participatives !

Singe hurleur roux, Guyane © Fabien Lefebvre
écogeste suivant

Je ne participe pas à l’exploitation des espèces protégées