Eco-plongeur dans les récifs de Nouvelle-Calédonie © Jean-Pascal Quod / Reefcheck

Je protège les récifs coralliens

Les récifs coralliens sont soumis à de multiples pressions, et les activités de loisirs en mer (plaisance, plongée, pêche, baignade…) peuvent participer à leur dégradation. Prenons soin de ces écosystèmes particulièrement riches, mais fragiles.

En mer

Eco-plongeur dans les récifs de Nouvelle-Calédonie © Jean-Pascal Quod / Reefcheck Eco-plongeur dans les récifs de Nouvelle-Calédonie © Jean-Pascal Quod / Reefcheck

Comprendre l'écogeste

Les récifs coralliens sont un écosystème très riche : ils abritent plus d’un tiers des espèces marines connues pour lesquelles ils représentent notamment une zone de nourricerie pour les juvéniles (poissons, crustacés, etc.). Ils forment également une barrière naturelle contre la houle, protégeant la côte lors des tempêtes.

Ils sont particulièrement fragiles, et de nombreux facteurs les menacent : le changement climatique, qui entrainent entre autres une augmentation de la température et une acidification des océans, les pollutions, des maladies virales ou bactériennes ou encore la destruction directe pour construire des infrastructures humaines. Par exemple, à Mayotte, le prolongement de la piste d'atterrissage de l'aéroport nécessiterait la destruction d'une importante zone de récifs.

Au-delà de ces pressions globales, les activités de loisirs en mer pèsent également sur la santé des récifs. L’ancrage sauvage peut détériorer les récifs et les herbiers sous-marins. La toxicité pour l’environnement marin des composants de crèmes solaires, qui se dissolvent dans l’eau lors de la baignade, est de plus en plus étudiée et documentée. En plongée, un choc sur les coraux, ou même le simple fait de les toucher leur est néfaste, et cela peut contribuer à la propagation de maladies du corail. Les prélèvements, même de coraux déjà morts, sont préjudiciables pour l’environnement marin et sont rigoureusement interdits dans tous les territoires.

La grande barrière de corail de Nouvelle-Calédonie est la deuxième plus grande au monde, après celle se trouvant sur la côte est de l'Australie.

agir

29 %

des récifs coralliens sont en diminution dans les territoires d'outre-mer

en savoir plus
Récif corallien, Parc naturel marin de Mayotte © Marine Dekenen / OFB

Récif corallien, Parc naturel marin de Mayotte © Marine Dekenen / OFB

Pour profiter de la mer sans impacter les récifs

  • Bateau

    En bateau, je jette l'ancre sur des zones sableuses, et non pas à proximité de récifs ou d'herbiers.

  • Crème solaire

    Je choisis une crème solaire moins nocive pour l’environnement

  • Plongée

    En plongée ou en snorkeling, je fais attention à ne pas toucher les coraux et je ne prélève rien.

action

Agir pour la biodiversité

Envie d’agir ? Signalez vos observations depuis votre smartphone ou participez à un programme de sciences participatives !

Dustan Woodhouse/Unsplash
écogeste suivant

Je ne jette pas mes déchets dans la nature