60

espèces sur les 100 considérées comme les plus envahissantes au monde se trouvent en outre-mer

biodiversité & menaces

Poisson-lion (*Pterois volitans*) © Fabien Lefebvre

Poisson-lion (Pterois volitans) © Fabien Lefebvre

Source des données

Des espèces introduites par l'Homme

Une espèce exotique envahissante est une espèce introduite par l’Homme hors de son territoire d’origine et qui présente ensuite, sur son territoire d’introduction, une dispersion et un développement importants, engendrant des impacts environnementaux mais aussi sociaux et économiques. Ces introductions sont parfois volontaires (pour l’agriculture, l’ornementation, comme animaux de compagnie, etc.) ou involontaires (organismes présents dans les marchandises échangées internationalement, dans les eaux de ballast des bateaux, etc.).

De nombreuses espèces n’arrivent pas à s’adapter ou se reproduire dans leurs territoires d’introduction, cependant certaines trouvent des conditions favorables à leur développement et prolifèrent, profitant notamment de l’absence de leurs prédateurs ou parasites naturels.

comprendre
Miconia calvescens © Forest & Kim Starr / CC BY 3.0

Miconia calvescens © Forest & Kim Starr / CC BY 3.0

Une des principales causes d'érosion de la biodiversité dans les îles

Ces espèces exotiques envahissantes perturbent les équilibres environnementaux en entrant en compétition avec les espèces locales (pour la nourriture, les sites de reproduction ou de repos, la lumière, etc.), par prédation, introduction de pathogènes, hybridation ou encore en modifiant les paramètres physico-chimiques des habitats. Elles ont ainsi de lourds impacts sur les milieux et les espèces indigènes, en particulier dans les îles où elles sont à l'origine de nombreuses extinctions.

On trouve des espèces exotiques envahissantes dans tous les groupes taxonomiques : champignons, algues, plantes vasculaires, invertébrés, reptiles, oiseaux, poissons, mammifères, etc. et dans tous les milieux : terrestres, marins ou d'eaux douces.

Espèces

Une liste mondiale des espèces les plus problématiques

En 2007, l’Union internationale pour la conservation de la nature a publié une liste de 100 espèces exotiques parmi les plus envahissantes du monde, c’est-à-dire celles avec le plus fort potentiel de dispersion et le plus lourd impact sur leur environnement d’accueil. On y trouve notamment le rat noir (Rattus rattus), introduit dans de nombreuses îles et responsable, entre autres, du déclin des populations de nombreuses espèces d’oiseau dans les outre-mer, ou encore le Miconia (Miconia calvescens), un arbre introduit à Tahiti en 1937 et aujourd’hui très répandu sur l’île où il remplace la végétation indigène. Ce dernier a également été introduit en Nouvelle-Calédonie et découvert récemment en Martinique et en Guadeloupe.

Les fourmis introduites sont également un important sujet de préoccupations. Plusieurs espèces fortement envahissantes se retrouvent dans les territoires d’outre-mer, telles que la Fourmi folle (Anoplolepsis gracilipes), la Fourmi à grosse-tête (Pheidole megacephala), la Fourmi électrique (Wasmannia auropuctata) ou encore la Fourmi de feu (Solenopsis invicta). Elles perturbent de nombreuses autres espèces (arthropodes, reptiles, oiseaux, mammifères), par leurs comportements agressifs et leurs modifications des habitats.

De la prévention aux actions de gestion

Des processus de biosécurité (désinfection, inspections minutieuses, utilisation de chiens formés à la détection, etc.) sont mis en œuvre par les territoires afin de limiter les risques d’entrée de nouvelles espèces exotiques. Pour les espèces déjà installées, de nombreuses interventions sont réalisées pour tenter de limiter leur propagation et atténuer leurs impacts, voire dans certains cas de les éradiquer pour préserver l'équilibre des écosystèmes et sauvegarder des espèces endémiques menacées.

Le Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature anime depuis 2005 le Réseau Espèces exotiques envahissantes en outre-mer afin de favoriser les échanges et le partage d'expériences entre les gestionnaires des différents territoires.

L’indicateur par territoire

Nombre d'espèces présentes sur la liste des 100 espèces exotiques les plus envahissantes au monde

7

Saint-Pierre-et-Miquelon

17

Guadeloupe

18

Martinique

11

Saint-Barthélemy

11

Saint-Martin

11

Guyane

38

Nouvelle-Calédonie

36

Polynésie française

26

Wallis-et-Futuna

34

La Réunion

19

Mayotte

Aucune donnée

Îles Éparses

Aucune donnée

Terres australes françaises

Aucune donnée

Terre Adélie

1

Clipperton

Que puis-je faire pour éviter l’introduction et la dispersion d’espèces exotiques envahissantes ?

écogestes
Kaori de forêt, Nouvelle-Calédonie © Mickaël T / CC
indicateur suivant

17 846

espèces d’outre-mer sont endémiques